“A poings nommés” de Jean-Marc Mormeck (2009)

https://i1.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/41iJAcxR9OL._SY344_BO1,204,203,200_.jpg

Profitons de sa récente actualité (il est, cette semaine, apparu sur L’Equipe 21 lors d’un débat autour du MMA) pour, deux mois après l’annonce de son retrait des rings, revenir sur “A poings nommés” de Jean-Marc Mormeck (sorti en octobre 2009).

Ecrit en collaboration avec Damien Burnier (reporter au Journal Du Dimanche), le livre s’écarte de la classique autobiographie de sportif pour, principalement, se concentrer sur les deux grands axes de l’existence du boxeur :
– la banlieue, d’où il est issu, qu’il habite toujours et qu’il continue de représenter, parfois à son corps défendant.
– le milieu du noble art, au sein duquel il a évolué durant deux décennies. Marécage qui n’a rien à envier aux ambiances de sa jeunesse et dans lequel il semble confirmer le cliché selon lequel les affrontements les plus durs ont bien plus souvent lieu en coulisses qu’en pleine lumière.

La prose du boxeur se révèle à l’image de sa conduite entre les cordes : directe et sans faux-semblants.
Le sportif ignorant la langue de bois (il n’hésite pas à nommément citer ceux contre qui il conserve griefs) et en profitant pour dresser de sa discipline un panorama sans complaisance aucune.

Un milieu qui fourmille de chausse-trappes et où sa discipline, sa rigueur en toute chose (sur comme en-dehors des rings) et son indéfectible droiture lui ont, mieux que tout autre factice protection, permis d’éviter les pièges qu’il n’a cessé de rencontrer au fur et à mesure de son ascension.

Un exemple de carrière qui pourrait fort bien illustrer la maxime que Cus D’Amato faisait, chaque jour, répéter à son poulain Mike Tyson,  et selon laquelle « la volonté de vaincre est plus forte que la capacité de vaincre. ».

Ligne de vie que le boxeur a, jusqu’au terme de son existence sportive professionnelle, suivi sans déroger. Lui permettant de se retirer de la manière dont il a combattu : comme un prince…

Advertisements

About Focus Webzine

Une vision de l'activité sportive...
This entry was posted in Bibliographie, Littérature and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s